Comme je l’avais déjà évoqué dans mon article sur Collectif Vintage, mon pays fétiche, celui où je me sens bien, où je me ressource, c’est l’Angleterre.

Cet été j’avais déjà emmené l’amoureux à Londres et à Brighton, ma ville fétiche. Mais ce week end on s’est un peu éloignés des villes pour découvrir la campagne anglaise.

Mon histoire avec l’Angleterre remonte à loin, depuis toujours c’est la destination qui me vient en tête dès que j’ai envie de partir quelques jours. De ce fait, j’ai déjà vu beaucoup de choses, Londres et Brighton bien sûr mais aussi Liverpool, Plymouth, Newcastle, Oxford, Cambridge… J’en oublie sûrement. Mais mes souvenirs les plus marquants, ils viennent des Cornouailles. Alors bien sur, les Cornouailles, c’est bien trop loin pour un simple week end. Mais quand j’ai vu, grâce l’outil magique d’EasyJet « Inspirez Moi », que nous avions des vols Genève – Bournemouth à prix imbattable, la question ne s’est pas posée très longtemps.

Bournemouth, je ne connaissais pas et le Routard n’en disait pas vraiment de bien. Mais vu sa position géographique (à peu près au milieu de la côte Sud du pays), j’ai senti qu’on pouvait trouver quelque chose de vraiment chouette à faire. C’était assez près de la Cornouaille pour ça. Et en effet… On a trouvé. Pour visualiser, voilà notre parcours, couvert en 48h.

Capture d’écran 2016-02-07 à 20.13.18

Le premier jour, nous avons donc atterri à Bournemouth, et immédiatement pris la direction de Stonehenge.

Grande première : nous avons loué une voiture, je me suis donc retrouvée à conduire à gauche pour la première fois de ma vie. Mais finalement, ce n’est vraiment pas si déstabilisant que ça.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après notre seule visite payante du week end, nous avons pris la direction d’Exeter, lieu de notre première halte pour la nuit. Un hôtel pas vraiment exceptionnel et jolie ville pour y passer quelques heures mais pas exceptionnelle non plus. Par contre, si vous projetez un voyage là bas, une adresse à ne surtout pas manquer : The Old Firehouse. Un pub sublime avec une petite cour et des salles réparties sur trois niveaux. Vrais plats de pub à des prix juste inégalables et dans une ambiance très chaleureuse, une de mes plus jolies adresses en Angleterre (qualité iPhone, mes plus plates excuses).

12525131_10208250478716978_8095753444786581778_o

Le lendemain, nous attaquions notre plus grosse journée, le plan : allé le plus loin possible de le Dartmoor National Park pour arriver à Weymouth (là ou nous passions notre seconde nuit) pas trop tard. Malchance ou heureux hasard, nous nous sommes retrouvés dans le parc sous une météo apocalyptique, de la pluie par seaux et du vent à nous en faire tomber par terre.

Avant d’attaquer le parc, nous nous sommes arrêtés dans le mignon petit village de Topsham où nous aurions déjà pu desceller quelques indices de la tempête qui nous attendait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais passons aux choses sérieuses : le Dartmoor National Park. Un des plus beaux endroits qu’il m’ait été donné à voir en Grande Bretagne. Sans compter la Cornouaille profonde évidemment. Bien qu’au printemps les paysages doivent être encore plus beaux, la tempête donnait un certain charme à l’endroit. Les rivières en crues et les routes submergées nous ont donné l’impression d’être dans une contrée sauvage et reculée et non pas dans un calme parc national britannique. Ce qui a finalement rendu la journée bien plus surprenante que prévu.

Nous devions rouler directement jusqu’a Weymouth mais nous avions comme le pressentiment que le bord de mer allait nous réserver quelques surprises. Nous avons donc pris la direction de la ville la plus proche : Sidmouth. Connue principalement pour ses falaises rouges, la ville allait nous livrer bien plus, une tempête comme nous n’en avions jamais vu, des vagues complètement hallucinantes et à cause des dites falaises, la mer était entièrement rouge. Nous avons fini absolument trempés, mes vêtement ne s’en sont toujours pas remis, mais ca restera un souvenir dingue !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Après avoir passé la nuit a Weymouth, dans la Guest House la plus géniale que je n’avais jamais vu (South Guest House, si un jour vous passez par là), il nous restait quelques heures avant de reprendre l’avion direction la Suisse.

Lieu encensé par le Routard, c’est Lulworth Cove que nous avons choisis pour terminer notre escapade britannique. L’adorable village doté de son impressionnante baie nous attendait sous un soleil radieux. Soleil que nous n’avions pas vu depuis 2 jours. Nous nous sommes donc engagés dans une petite randonnée de dernière minute, surplombant les falaises du bord de mer et profitant d’une vue magnifique.

Conclusion du périple : l’Angleterre est un pays magnifique et le Sud du pays est vraiment un lieu que chacun devrait avoir visité au moins une fois dans sa vie. Mais ça, je n’en ai jamais douté.

L’endroit où je me sens le mieux la plupart du temps, c’est l’Angleterre. Je n’ai jamais vraiment su pourquoi mais c’est là bas que je me sens à ma place, la culture anglaise me parle, les paysages anglais me plaisent, la façon d’être des anglais m’est agréable… Bref, ce sujet là, je l’aborderai sûrement plus précisément une autre fois.

Ce dont je voulais vous parler c’est de culture anglaise, de mode anglaise plus exactement. Il y a quelques mois, je suis allée, comme régulièrement, en Angleterre avec mon amoureux et en nous promenant dans les jolies ruelles de Brighton, nous nous sommes arrêtés net devant une vitrine. Dedans : des robes très 60’s absolument sublimes ! Au premier abord, elles étaient tellement belles qu’elles me semblaient inabordables, sûrement beaucoup trop chères. Nous sommes quand même entrés et à ma grande surprise, les prix étaient bien moins excessifs que je l’avais imaginé. La marque : Collectif Vintage. Je me suis offert une première robe à Brighton puis, n’y tenant plus, nous sommes allés dans une autre boutique à Londres, où je m’en suis offert une autre. 

Il y a plusieurs boutiques en Angleterre (je vous mettrai un lien en fin d’article) c’est une marque de claire inspiration vintage, 50’s, 60’s et parfois 70’s, mais je trouve leurs vêtements complètement portables au quotidien, les motifs ne sont pas tartes du tout et les coup très agréable à porter. En tout cas, personnellement, je ne me fais pas prier pour les porter en ville et même au travail. 

Il me tenait vraiment à coeur de mettre un coup de projecteur sur cette marque car elle est tout ce que j’aime et que trouver des vêtements dans ce style là, agréables à porter et de bonne qualité, ce n’est pas si simple. Je vous laisse ici quelques photos qui, je l’espère, vous donneront envie d’essayer un petit quelque chose de chez Collectif Vintage.

11703606_10206988800495811_9188730024529578633_o11895972_10207152124818817_3658851417423347045_n

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑