Découvrir les Cornouailles en van

Voici, avec plusieurs mois de retard, un guide non-exhaustif pour découvrir la Cornouailles en van en 15 jours.

Motivés par notre long voyage jusqu’à Stockholm de l’année dernière, nous avons, cette année encore, voulu nous lancer dans un « grand » voyage. Et c’est la (les?) Cornouailles qui a gagné notre coeur. A une distance raisonnable de chez nous et dans ma chère Angleterre, j’avais l’intime conviction que nous y serions parfaitement bien.

J’espère que notre programme pour un voyage d’une quinzaine de jours pourra donner des idées à ceux qui pensent visiter cette région exceptionnelle et donner envie de la découvrir à ceux qui n’y avaient pas pensé.

Nous sommes ravis d’avoir choisi de découvrir la Cornouailles cette année, c’est l’alliance parfaite de la nature brute pour Etienne et de villages et villes de bord de mer pour moi.

Durée : 15 jours
Pays traversés : 2
Kilomètres : 3000
Ferries : 2

Au départ d’Annecy, notre première étape est Le Havre, c’est de là que nous allons prendre le ferry pour rejoindre l’Angleterre. Arrivée : Portsmouth. Nous sommes encore loin de la Cornouailles mais avons déjà un paquet de kilomètres au compteur depuis chez nous, une petite pause au coeur du Parc National de New Forest est donc la bienvenue.

Le Parc de New Forest est un véritable havre de paix, une des plus grandes étendues de pâtures libres, de landes et de forêts du Sud-Est de l’Angleterre. Les vaches et les chevaux sont en totale liberté au sein du parc, les routes serpentent entre les rivières et les cottages et nous prenons même le temps d’observer les cerfs !

Il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses : direction l’extrême Sud-Ouest du pays pour enfin découvrir la Cornouailles. Première étape : Dartmouth (c’est officiellement dans le Devon et non en Cornouailles mais bon…). C’est une mise en bouche idéale, la ville est au bord de l’eau et a un charme discret très appréciable. Les belles maisons colorées font face au port sur lequel les enfants pêchent le crabe avec du bacon !

Nous dépassons Plymouth et avançons jusqu’à Polperro. Lors de ma première visite, il y a plusieurs années, j’avais gardé un excellent souvenir de ce petit village adorable. Ce minuscule port est très touristique mais on comprend rapidement pourquoi : l’endroit est absolument charmant. Pas de voiture, un véritable port de pêche, des maisons blanches décorées d’hortensias par dizaines, très peu de commerces…

Pour le repas nous faisons une pause à la Blue Peter Inn. L’une des seules auberges du village. Le lieu est tout petit et très authentique, l’accueil absolument adorable et les plats composés de poisson frais sont vraiment délicieux. Une adresse à ne pas rater. En sortant, le village est sous le soleil et c’est encore plus beau !

Sur le même thème et encore plus petit, nous voilà à Portloe. Dans ce port de poche caché au fond d’une crique on sent la véritable âme des pêcheurs. Les barques attendent d’être mises à l’eau, il y a très très peu de touristes et une artiste est là pour immortaliser le moment. La scène est parfaite et le calme étourdissant.

Pour changer complètement d’ambiance, nous mettons ensuite le cap sur Falmouth. La ville est jolie mais beaucoup plus grosse que ce que nous avons vu jusqu’à présent. Nous sommes surtout venus ici pour le magnifique musée maritime et parce qu’on est Dimanche. Et alors ? C’est l’heure du Sunday Roast ! Notre tradition anglaise préférée ! Une viande et des légumes rôtis, un Yorkshire pudding et pleiiiin de sauce. Une merveille.

Prochain arrêt : St Michael’s Mount. La version anglaise de notre fameux Mont-Saint-Michel. Bien plus petit mais peut-être aussi plus charmant. Le nom n’est pas un hasard, ce sont effectivement les moines bénédictin du Mont-Saint-Michel qui ont fait édifier le monastère et l’église. Pour nous y rendre, la marée étant haute, nous prenons un bateau à moteur. Une fois sur place, une régate de bateaux en bois se met en place autour de l’île. Magique. Nous avons ensuite plusieurs heures à tuer avant que la marée descende et que nous puissions retourner sur la côte à pieds. Le temps de prendre un repas au chaud et de nous promener dans ce tout petit coin de paradis.

Cela fait maintenant plusieurs jours que nous sommes sur la côte Sud de la Cornouailles. Tout est absolument superbe mais parfois un presque un peu trop calme pour moi qui aime boire une bière dans un bar, faire du shopping et… voir du monde !

En passant sur la côte Nord et en arrivant à Sennen, il est évident que les deux côtes sont très différentes. Sennen est concrètement une énorme plage de surf avec un bar et un parking rempli de fourgons aménagés.

J’en profite pour vous parler des nuits en van. Le camping sauvage et le bivouac sont officiellement interdits en Angleterre. Cela dit, nous n’avons eu absolument aucun problème pour dormir sur des parkings. La plupart du temps les parkings sont gratuits mais parfois (comme à Sennen) nous avons payé 4£ pour passer la nuit tranquillement. Au bord de la mer déchainée, c’est l’un des plus beaux endroits on nous ayons dormi.

Pour ce qui est des campings, nous y allons environ une fois tous les trois jours pour faire une véritable toilette et remplir l’eau si besoin. Nous avons été agréablement surpris car la Cornouailles regorge de petits campings à la ferme. Il s’agit ni plus ni moins d’un terrain vide mis à disposition par le fermier avec accès aux douches, machine à laver, évier pour la vaisselle… Pour une nuit nous avons payé environ 8£.

Le lendemain, journée importante : c’est mon anniversaire ! Nous avons un but, nous devons être à St Ives le soir pour passer la soirée de mon anniversaire en ville. Première étape de la journée : le Cape Cornwall. Nous voilà à l’extrême Ouest de l’Angleterre. La mer est déchainée et nous sommes seuls sur cette falaise déchirée, j’adore cette ambiance. Et pour me souhaiter mon anniversaire : un phoque joue dans les vagues !

Mais des phoques nous allons en avoir notre dose à Pendeen, notre prochain arrêt. Après nous être garés au phare nous marchons quelques kilomètres et atterrissons sur une minuscule plage de sable fin avec une unique cabane de pêcheur. Et dans l’eau, une famille de phoques, ils sont au moins cinq. C’est vraiment chouette. Etant seuls sur la plage nous arrivons à avancer discrètement sur les rochers et nous rapprocher d’eux, ils sont énormes.

Et nous voilà enfin à St Ives. La ville emblème de la Cornouailles. Nous avons pris une nuit au camping Trevalgan Touring Park et de là, le staff nous propose de rejoindre la ville par les chemins en longeant la côte. Et je ne m’attendais pas à ce que ce soit si beau. La promenade dure environ une heure, le soleil commence à se coucher et il n’y a personne d’autre que nous au milieu des bruyères. Le reste de la soirée, nous le passons sur la plage pour un délicieux repas au Porthmeor Beach Café.

Le lendemain, nous prenons vraiment le temps de découvrir la ville de St Ives. Superbe port, petites rues charmantes, plage de sable fin… Tout est vraiment agréable et l’animation constante fait du bien après tous ces jours de calme extrême. Mais la quantité de touristes est parfois un peu oppressante, je dois le dire. Nous avons aussi goûté aux fameuses Cornish Pasties, sorte de chausson au pomme de terre, vraiment excellent ! Et bien sûr, nous avons pris le temps de déguster un English Breaksfast chez Hub, parfait.

La fin du voyage approche mais nous avons encore deux villes à découvrir et nous commençons par Newquay. Ville très jeune et animée, c’est la plus grosse ville que nous ayons visité pendant ce voyage. Nous en profitons d’ailleurs pour faire un peu de shopping chez Married to the Sea, idéal pour ramener en France un petit t-shirt souvenir pas kitsch et hyper canon. Ensuite, direction l’immense plage où Etienne à même réussi à se baigner !

Pour terminer ce merveilleux voyage, un dernier petit village portuaire adorable : Port Isaac. Encaissées entre 2 collines, les petites maisons sont serrées les unes aux autres autour du port. Et une petite marche nous mène à un point culminant surplombant le village pour en apprécier tout le charme. C’est la façon idéale de clôturer notre road trip britannique.

Après la Suède l’an passé, ce voyage à encore été une franche réussite ! Malgré ce que tout le monde nous avait dit, le soleil à globalement été de notre côté. Nous avons eu l’occasion de découvrir des lieux charmants, bucoliques et d’autres animés et jeunes… J’ai vraiment aimé la diversité de cette région et bien sûr son charme. Entre côtes déchirées, plage de surf et minuscules ports… Je ne saurais pas choisir ce qui m’a le plus marqué pendant ces quelques jours. J’espère que je vous aurai donné envie de découvrir cette région trop peu reconnue par les français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :