What about tattoos ?

Alors soyons clair ce n’est pas « pour vous » que j’ai testé les tatouages. Mais c’est un fait, je suis une fille tatouée. Et nous dirons même que je commence à être pas mal piquée. A mon actif, 4 pièces, 2 petites et deux plus grosses. Toutes dans le même style graphique, mais ça nous y reviendrons.

Le tatouage étant plutôt « à la mode » en ce moment, je me suis dis quelques personnes seraient peut être intéressées par mon expérience et quelques conseils.

Prenons les choses chronologiquement. J’ai commencé à vouloir des tatouages quand j’avais peut être 16 ans. Mes parents, intelligemment, m’ont toujours demandé d’attendre d’être majeure pour commencer. Aujourd’hui je les en remercie car, à l’époque, je me souviens vouloir absolument un noeud au poignet. Et autant vous le dire, je serai bien bien embêtée aujourd’hui avec ce tatouage.

Je me suis donc fait tatouer pour la première fois en 2011, j’avais 19 ans. Il s’agit du mot « albion » à l’intérieur de mon bras droit, la typo a été dessinée par une de mes amies. Je sais que pour 99% d’entre vous, ce mot parait trèèèès obscur. C’est en fait un nom un peu lyrique donné à l’Angleterre et c’est surtout une grosse référence à Peter Doherty, aux Babyshambles, aux Libertines… (si tu ne connais pas tous ces noms Google est ton ami et si tu les connais, tu envoies du pâté).

IMG_5092.jpg

Pour mon deuxième tattoo, en 2012, je suis restée dans les motifs discrets. J’hésitais encore à passer aux gros motifs. Et là est mon premier conseil, je pense que pour savoir comment vous allez vivre avec votre tatouage, il est toujours bien de commencer par un ou deux petits motifs. Pour en revenir à mon second dessin, c’est une phrase tirée d’un poème de John Keats : « the poetry of earth is never dead ». Quelque chose que je me dois de garder en tête dans le monde actuel.

IMG_5089.jpg

En 2014, je suis passée aux choses sérieuses avec mon premier gros motif. Une sublime montgolfière soulignée par le mot Wanderlust. Wanderlust est un style de vie, un concept difficilement traduisible en français mais qui, globalement, traduit une envie très forte et irrésistible de découvrir le monde et de comprendre l’existence de chacun. C’est en fait la traduction de ma passion pour les gens, les cultures et les voyages dont je vous reparlerai bientôt. Je pense que c’est celui qui a le plus de sens à mes yeux.

IMG_5083IMG_5085

Enfin, il y a quelques mois je suis repassée sous l’aiguille pour accueillir un nouveau bébé. Un bateau à voile entouré d’un corde marine et de quelques fleurs. C’est lors de mon voyage en Islande que ce dessin a pris forme dans ma tête. La marine a une place tellement grande là bas que c’est devenu une évidence. L’océan a toujours eu une place importante dans mon coeur, je m’y sens bien. Alors je voulais lui rendre une sorte d’hommage dans la plus pure tradition du tatouage old school. Je l’adore, il est fin et représente exactement ce que je voulais. (excusez ma peau franchement sèche)

IMG_5094

Maintenant assez parlé de moi. Venons en à ce qui pourrait vous intéresser :

  • oui un tatouage ça fait mal, on ne va pas se mentir. Comme une grosse griffure de chat qui dure des heures ! Pour le dernier, sur ma cheville j’ai vraiment eu très mal. Cela dit, c’est supportable. Aussi, le jeu en vaut la chandelle et surtout, sans la douleur tout le monde se ferai tatouer tout et n’importe quoi sans réfléchir. La douleur fait du tatouage un acte bien plus important.
  • n’hésitez pas à passer des heures sur le net, à lire, à vraiment vous intéresser pour trouver le style qui vous correspond. Les livres et les sites internet regorgent d’explications et de photos de tous les style qui existent ! Moi, je me retrouve à 100% dans le style old school, que ce soit par rapport à mon style vestimentaire, à l’histoire, au graphisme… tout me plait. Et vous ? Quel est votre style fétiche ?
  • renseignez vous le plus possible sur le tatoueur à qui vous souhaitez vous adresser. N’hésitez pas à poser un maximum de questions et demandez plusieurs avis autour de vous. Ne vous fiez pas qu’à l’avis d’une seule personne ou encore moins à la popularité du tatoueur. Si je vous dis ça c’est parce que je me suis fait avoir. Pour mon premier tatouage je suis allée chez quelqu’un de « réputé » et je le regrette aujourd’hui amèrement. Sa notoriété n’avait rien à voir avec sa technique, c’était un très mauvais tatoueur avec de bons contacts.
  • pour ce qui est des adresses à Lyon, je ne peux que vous conseiller Inky Dinky, c’est là que j’ai réalisé mon épaule. Ma montgolfière, elle, a été faite chez Artribal, les spécialistes du tatouages old school. De très bons tatoueurs. C’est plus spécifiquement G-rom qui l’a faite, il a aujourd’hui ouvert son propre salon. Quant à mon bateau, il a été réalisé par Sarah du salon Chez Frenchie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s